Les “vrais” hackers

Je vais essayer ici de clarifier le terme “hacker” tel que vu par les hackers eux-mêmes dans la communauté et autres domaines d’activités.

Premièrement, petit lien cinématographique: : Le terme hacker fut utilisé dans plusieurs films à succès comme “Swordfish” avec John Travolta, Hugh Jackman et Halle Berry. Dans ce film, une équipe secret de rebelle terroriste recrute the meilleur hacker au monde (qui essai de rester blanc comme neige après avoir passé des années en prison pour avoir hacker auparavant) afin de voler des milliards de dollars au gouvernement américain. Le terme hacker est largement utilisé dans ce film.

La liste de film à succès sur ce sujet est longue. Voici selon le site “TechSource” les 10 meilleurs films de hacking:
10. Swordfish
9. Track Down (aka Hackers 2)
8. Antitrust
7. Sneakers
6. Die Hard 4: Live Free or Die Hard
5. The Net
4. Hackers
3. Tron
2. The Matrix (Trilogy)
1. WarGames

Tous ces films font références au terme “hacker” et non “cracker”.

Maintenant, autre distinction. La plupart des “vrais” hackers, ou ceux considérés comme les “patenteux” de ce monde, n’aiment pas ce terme puisque selon eux, ce terme est péjoratif et disent que nous devrions utiliser “cracker” plutôt pour définir les gens mal intentionné. Et bien, il existe déjà deux termes distincts pour définir les bons des méchants. En anglais, on utilise les termes “white hat” pour définir les bons, et “black hat” pour les méchants.

Selon hackeralert.com, un black hat, aussi appelé “cracker” (et oui, cracker aussi!), est quelqu’un qui utilise ses compétences avec une intention criminelle. Quelques exemples seraient, de “hacker” des comptes de banques de client afin de transférer l’argent dans son propre compte ou d’entrer frauduleusement sur le réseau privé d’une compagnie, voler l’information (Intellectual Property information) et la revendre à des compétiteurs.

En ce qui concerne les “white hat”, ces derniers utilisent leurs habiletés et connaissances afin de se protéger contre les attaquants. Ils offrent donc leurs services à des entreprises, des organisations publiques ou gouvernementales.

Dans une certaine mesure, tous les hackers (white et black) sont un peu “patenteux”. J’ai l’image de hacker se fabriquant une antenne Wifi à l’aide d’une bouteille de croustille “Pringle” afin de hacker un réseau sans-fil à une grande distance. (http://www.youtube.com/watch?v=betR3vejzg4)

Donc, ce n’est que question d’interprétation, et dans les deux cas, les techniques sont les mêmes, ce n’est que la mentalité qui change.

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s